A lire aussi...

Emergence filière noix en Beaujolais

Historiquement le noyer représentait pour de nombreux producteurs du territoire Beaujolais une source de revenus complémentaire à leur activité principale, grâce à la production d'huile de noix. Il ne subsiste que quelques-uns des nombreux noyers qui jalonnaient le paysage local, principalement dans la partie sud et ouest - (Beaujolais vert) - et peu de moulins.

Il y a 35 ans M. MONTEGOTTERO a fait le pari de remettre en service un de ces moulins à huile, situé dans la remise de la quincaillerie familiale à Beaujeu. Pari réussi. L'Huilerie Beaujolaise produit aujourd'hui des huiles alimentaires haut de gamme issues de différents fruits etutilisées par les chefs étoilés Français et étrangers. 

Dans une perspective à la fois de développement et de pérénisation de l'activité, l'huilerie Beaujolais s'est engagée dans une démarche de replantation de noyers en Beaujolais. Depuis, les acteurs économiques du territoire se sont associés à la démarche dans une optique d'émergence et de structuration de la filière noix en Beaujolais, depuis la culture jusqu'à la transformation et commercialisation de la noix. 

Les enjeux sont multiples pour l'ensemble du territoire. La culture de la noix permet aux propriétaires fonciers de valoriser leur patrimoine tout en diversifiant leurs revenus. les collectivités y trouvent un moyen de (re)valoriser les paysages viticoles (friches), ce qui présente également un impact positif pour la filière tourisme locale. en termes d'imagel'émergence d'une filière avec un positionnement qualitatif - haut de gamme est un atouts pour l'ensemble du territoire. Enfin, la structuration de la filière noix en Beaujolais offre des perspectives de synergies avec d'autres filières telles que le tourisme ou l'élevage. 

Plus d'informations ici.

| Connexion |   © Création du site Internet et référencement : Appli-Box